Rappel des épisodes précédents

Aujourd’hui, donc, j’ai lancé ce blog sur le gelota. Mais ce n’est pas aujourd’hui que j’ai commencé à réfléchir sur cette langue. Comme l’un des buts de ce blog est de montrer l’évolution d’une conlang du stade de rêve lointain à celui de… ben au stade auquel j’aurai réussi à l’amener, je me dois de vous en faire l’historique. Comme ça, en plus, vous serez éclairé sur le projet de langue que j’ai, et sur les publications que je devrais faire prochainement.

Le gelota a été imaginé il y a maintenant 5 ans. À l’époque, j’étais en première année de théologie, je « subissais » donc des doses assez importantes de grec et d’hébreu, les langues bibliques. Au même moment, Asp Explorer et ses joyeux compagnons menaient sur Agoravox avec leur humour habituel une croisade contre l’espéranto, ce qui me fit découvrir cette langue, et donc le principe des langues construites. Tout ce bouillonnement linguistique donna naissance au glotta (du grec attique γλῶττα, la langue), sorte de proto-gelota, qui ne fut jamais achevé. On peut trouver un début de grammaire et de dictionnaire de ce premier essai sur cette page, qui me rappelle avec une nostalgie toute relative l’époque où j’étais incapable d’écrire une ligne de français sans faire une dizaine de fautes (ce qui rend assez comique l’idée de créer une langue). Le glotta fut assez rapidement abandonné, il n’y eût pas de modification entre le 1er février 2009 et le 1er juin 2013 (mises à part deux petites modifications en décembre 2009), date à laquelle j’annonce que je reprends le travail ailleurs, alors que la page fut créée le 28 janvier 2009. J’aurai donc travaillé sur le glotta 5 jours.

Le glotta a donc fait long feu. Mais malgré cela, les bases qu’encore aujourd’hui je trouve intéressantes, et que j’ai au jour d’aujourd’hui en grande partie gardées, étaient posées. L’idée était, et est toujours, de rationaliser le système de l’hébreu, en l’appliquant systématiquement. En hébreu, le sens des racines est contenu presque uniquement dans les consonnes, pendant que les voyelles servent à préciser la fonction grammaticale du mot. Par exemple, קטן (QTN) forme קָטֹן (QåToN), être petit, קָטָן (QåTåN), petit (adj.), קֹטֶן (QoTɛN), le petit doigt, … Mais tout est dans le « presque uniquement », la grammaire hébraïque contenant un nombre d’exceptions assez astronomique.

En glotta comme aujourd’hui en gelota, une racine trilitère (de trois lettres) contient un sens général : chaque voyelle qualifie ensuite cette racine. La première nous dit si c’est un verbe, un nom, un adjectif… la deuxième nous donne son genre si c’est un nom, son temps si c’est un verbe, etc.

Ces bases posées, il y a quelques mois (avril/mai 2013), j’ai décidé de reprendre le travail. Je pensais simplement compléter la grammaire et le dictionnaire, en gardant ce que j’avais déjà fait ; mais à la relecture de la page déjà citée, je décidais de tout reprendre à frais nouveaux. J’ai légèrement modifié l’alphabet, modifié plus substantiellement les voyelles, précisé la prononciation, changé les temps et leur sens, créé une syntaxe, un système de mots construits, lancé un travail sur les idiomes, les prépositions et la « gelotisation » des noms propres. Pour plus de cohérence, j’ai même changé le nom de la langue, en gardant les consonnes de glotta (GLT) et en y appliquant les voyelles justes (GeLoTa, nom [e] de genre indéterminé [o] au nominatif singulier [a]). Ce sont donc sur ces sujets que je publierai en premier dans les jours qui viennent.

J’ai pris la décision de lancer ce blog hier. Au moment où je pris cette décision, ma réflexion principale portait (et en fait porte encore) sur le système numéral du gelota. Je crois avoir trouvé, avec l’aide de la liste de discussion « conlang ». C’est assez compliqué, je vous expliquerai ça bientôt.

Le blog que vous êtes en train de lire (et je vous en remercie) se veut une grammaire vivante. Je ferai prochainement une mise en ordre systématisante qui permettra de retrouver les articles disséminés dans le blog par un système de pages fixes. J’expliciterai et expliquerai tout ça en temps voulu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s